7 articles

Lecture musicale à bord de la Péniche du livre

Publié le 10 mai 2017 à 08:41

Ce vendredi 5 mai, Hugo, Korenthin, Pierre-Nicolas et Florian ont jeté l’encre à bord de la péniche du livre pour un voyage littéraire entre Cuba, Venise, l’Irlande et le Maroc. Soufflés par des voix perçantes, les mots ont résonné dans cette Péniche du livre, accompagnés par le son de l'accordéoniste Benjamin Macke.

 A bâbord et à tribord, les écrivains ont accoré l’attention, Karla Suárez a fait rouler les R et sonner les S en lisant des extraits de La Havane année zéro dans sa langue natale ; Roberto Ferrucci a voulu lire quelques lignes de Venise est lagune en italien pour faire « Entendre la mélodie de ma langue ». Les quatre élèves de 2TMA accompagnés par monsieur Delaval ont également écouté les textes inédits de l’auteur marocain Kamil Hatimi et de l’écrivain irlandais Geoffrey Squires. 

Rencontre de Roberto Ferrucci

Publié le 05 mai 2017 à 09:03 ♦ Mis à jour le 05 mai 2017 à 17:25

Les élèves de 2TMA ont rencontré ce jeudi l’auteur Roberto Ferrucci qui participe cette année aux « Lettres nomades ».  L’échange, organisé par Monsieur Delaval et l’équipe du centre littéraire « Escales des lettres », a porté sur le pamphlet littéraire lu par les 2TMA, Venise est lagune. Certains élèves se sont retrouvés dans le combat de l’auteur, défenseur de la lagune vénitienne qui exerce un oeil critique sur des faits sociétaux d’actualité. Parmi les 2TMA, Dylan, Mélissa, Anthony, Hugo, Quentin, Florian, Korenthin, Nicolas, Vincent, Matteo, Clément, Léo et Aurian ont montré à l’auteur leur travail d’écriture ;  ils ont, à la manière de Roberto Ferrucci, écrit pour la défense d’un lieu qui leur tient à coeur. 

    Roberto Ferrucci a indiqué aux élèves que l’acte d’écrire n’est pas que du ressort de personnes éminentes, c’est en toute simplicité qu’il a expliqué que la culture est accessible à tous, que l’acte d’écrire est comme la formation de menuiserie des élèves, un artisanat, le goût du travail bien fait et la nécessité de prendre le temps de créer, d’écrire, de réécrire. D’après Roberto Ferrucci, « C’est quand on commence à effacer ce qu’on a écrit qu’on commence vraiment à écrire ». Une idée ô combien précieuse pour des élèves qui ont parfois peur de faire des « ratures », de « gommer », de se « tromper ». 

    La rencontre s’est achevée, non sans passion pour certains, par des considérations footballistiques, Real ou Barça ? Monaco ou Juventus ? OM, PSG, LOSC ?....

    Un grand merci à Roberto Ferrucci ainsi qu’à l’équipe des Lettres nomades pour cet échange constructif. 

    Pour achever cette semaine littéraire, certains élèves de la classe, Hugo, Aurian, Pierre-Nicolas, Florian et Korenthin,  assisteront ce soir à une lecture musicale à bord de la Péniche du livre arrimée au Port fluvial de Béthune.

Rencontre de Charles Pépin

Publié le 17 mars 2017 à 21:09 ♦ Mis à jour le 18 mars 2017 à 05:18

    La classe de 2TMA, qui participe au Prix Folio des Lycéens, a eu la chance de rencontrer ce vendredi l’écrivain Charles Pépin. L’auteur a donné des précisions sur l’émotion éponyme de son oeuvre, « la Joie, ce sentiment subversif », cette joie solaire qui perce malgré l’adversité inhérente à la condition humaine.

     Beaucoup d’élèves ont dit qu’aujourd’hui ils avaient reçu « une leçon de vie ». Eux qui avaient peur de cette matière nommée « philosophie », « la philosophie, c’est pour ceux qui font de grandes études », ont démontré que les questions existentielles sont inextricablement liées à leur quotidien. Les élèves se sont simplement « arrêtés un instant pour penser » (Dylan) et « parler de la vie » (Mélissa). Un instant de vie enrichissant pour tous !

    Voici quelques autres réactions des élèves : « J’ai apprécié » (Anthony L.), « J’ai passé une très bonne matinée à parler de la vie, de Solaro » (Hugo), « C’était très intéressant d’apprendre des leçons de la vie et de connaître encore mieux le personnage de Solaro » (Quentin T.), « J’ai reçu de la culture générale » (Tanguy).

L'animation de l'année

Publié le 01 mars 2017 à 16:29 ♦ Mis à jour le 01 mars 2017 à 16:32

"Du côté de l'imaginaire", "L'homme face aux avancées scientifiques et techniques", vaste programme de français pour les élèves de première bac pro... Après l'étude de l'oeuvre La fille automate de Paolo Bacigalupi, les classes de 1EDPI et 1TU ainsi que deux élèves volontaires de 2TMA se lancent dans la compétition avec "L'animation de l'année", ils seront prochainement jugés par des élèves du lycée Coubertin de Calais, nous leur souhaitons bonne chance !

 

Visite de Paris

Publié le 27 janv. 2017 à 06:47 ♦ Mis à jour le 27 janv. 2017 à 06:55

Montaigne écrivit dans ses Essais que « Notre vie n’est que mouvement ». Et quoi de mieux que notre capitale parisienne pour capter ce mouvement, pour capturer un instant les oscillations, le remous constant des visiteurs de la capitale s’opposant à l’inertie de la Tour Eiffel, cette Dame de fer figée depuis des années… En outre, la traversée du jardin des Tuileries et du quartier des Halles permit d’immerger les élèves dans le « Ventre de Paris », des lieux en perpétuels mouvements. 

    Les élèves de 1EDPI, 1OBM, 1TU et TSM travaillent tous cette année sur le thème du mouvement avec le beau projet « Course en cours » mené par Madame Cheval, Monsieur Bellet, Monsieur Godfroy et Monsieur Delaval, l’étude du film muet pour les TSM et « L’animation de l’année » pour les 1TU et 1OBM. Ainsi, la visite de la Cinémathèque et l’exposition magique du musée de l’Art ludique, « Walt Diney, le mouvement par nature », pourra nourrir et entretenir les divers projets des élèves.

Page 1 / 2 Page suivante > Dernière page >>

Haut de la page